"Nous le savons aujourd’hui, angoisse, dépression, comportements violents, dépendance relationnelle, addictions diverses sont des conséquences de manques, de blessures relationnelles, d’échecs de communication. Accueillir et encourager les émotions de son enfant, l’écouter, lui donner la permission de libérer ses tensions, c’est lui permettre de se constituer une personnalité solide, une sécurité intérieure stable afin qu’il aille, serein et assuré, sur son propre chemin et, plus tard, sorte grandi des difficultés de la vie."

 

Donc mon travail de maman est de permettre à mes enfants de libérer et d'exprimer leurs émotions. C'est ça ?

Une émotion, c'est quoi ? Le Petit Larousse me dit que c'est un nom féminin qui désigne un trouble subit, une agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, de colère, etc ...

OK !

La joie : mes enfants savent bien l'exprimer ! Mais j'ai un peu de mal à les laisser l'exprimer !! Il faut donc encore que je travaille à accepter les cris et les sauts de joie ... même s'ils me paraissent démesurément bruyants ??? Bon d'accord ! Je vais faire un effort !

La peur : On gère pas trop mal ! Il faut dire que je mets un point d'honneur à les encourager à les exprimer même les plus insignifiantes (à mes yeux)  ! Car j'ai bien trop souffert gamine qu'on n'entende pas les miennes et qu'on se moque ou pire que l'on me gronde quand j'étais terrorisée par une araignée ou un orage ... Alors même si parfois j'ai envie de rire car mon petit dernier se demande si les hiboux peuvent aussi venir la nuit dans la ville quand on rentre à pied du restaurant jusque chez Mamie. Il reçoit mots et regards bienveillants, compréhension et écoute et s'il le faut on laisse la lumière allumée pour la nuit. Donc pour la peur, ils expriment et j'accompagne !! On est bon ! lol

La colère : Là il y a un hic avec mon grand ! Car mon Crapo face à la colère a tendance à faire son Robert (Grosse colère de Mireille d'Allancé) !

Robert c'est lui :

Scan0003

Et quand Robert laisse la colère s'exprimer, ça donne ça :

Scan0005

Et dans ces cas-là, Monsieur Crapo finit par casser, déchirer, froisser quelque chose qu'il aime beaucoup et là c'est encore pire ! Donc on ne doit pas exprimer la colère ainsi ? OK ! Mais exprimer sa colère par des mots quand elle nous submerge, c'est juste impossible ! Alors, il faut réussir à se calmer avant de pouvoir poser les mots sur l'"os" ? Toujours OK ! Mais mon Crapo grandit et ne veut plus qu'on le caline pour le calmer ...

Alors nous allons tenter l'expérience du coussin de la colère. Pour mettre toutes les chances de notre côté, Crapo a lui-même dessiné le coussin sur lequel il aurait envie de décharger :

1

Et j'ai cousu :

3

4

5

6

Et ce matin même, J'ai vu "une Chose terrible qui monte ... monte, monte, jusqu'à ce que ..."

Crapo dégaine le coussin, le jette, le piétine, le froisse ... Puis s'allonge en le calinant ... jusqu'à ce qu'on puisse en parler calmement !!! YES ! pourvu que ça continue !!